Quand Anne Kerdilès a présenté ses nouveaux patrons au salon Pour l'Amour du Fil à Nantes dans le corner des créateurs nantais, j'ai tout de suite aimé la jupe Sillon.

Et comme il me restait un bon métrage de tissu rayé après avoir réalisé la robe Miss Manon pour ma fille, j'ai tout de suite pensé que j'allais pouvoir avoir ma Sillon !

J'avais vu à plusieurs reprises sur Instagram des jupes à rayures avec des poches plaquées en jouant sur le sens des rayures alors j'ai découpé des rectangles pour faire la même chose. Et pour continuer à jouer avec les rayures j'ai également coupé la bande de ceinture avec des rayures horizontales.

DSC08044

Patron : jupe Sillon d'Anne Kerdilès Couture en taille 38

Tissu : acheté sur un marché Tisséade, il semble être en lin/coton et viscose

Boutons : ils proviennent de Nouvelle-Calédonie et m'ont été offerts.

DSC08048

Quelques petites modifications :

1) jupe raccourcie de quelques centimètres car mon reste de tissu n'était pas assez grand pour la longueur prévue,

2) élastique resserré pour porter la jupe au niveau de la taille et non taille basse comme prévu

3) ajout des poches plaquées et donc suppression des poches italiennes

DSC08052

Je me suis appliquée sur les raccords !

DSC08067

Cette jupe est facile à coudre et permet de varier les longueurs. Et la taille élastiquée est un vrai plus pour le confort et l'ajustement.

Après l'avoir portée toute une journée et surtout après avoir vu les photos (pas toujours flatteuses) je compte diminuer la forme trapèze de la jupe et la rendre un peu plus droite. Avec un tissu plus fluide cela n'aurait pas été nécessaire.

Mais là j'avoue qu'avec ces photos prises dans le vent et avec un soleil plombant (et ma peau toute blanche), ce n'est pas évident de s'en rendre compte. J'ai quand même eu des compliments de mes parents et ça c'est plutôt rare...

J'ai une liste longue comme le bras de projets d'été et j'espère avoir le temps de les coudre pour les porter avant la rentrée. Mais c'est souvent en juillet que je couds le plus alors peut-être y arriverai-je ...